Publié le

Article Dauphiné L’hypnose une solution

Presse_hyonose_201601Article du Dauphiné Libéré, Dimanche 24 Janvier 2016

Trois questions à…

Nora Boukala spécialiste de l’hypnose à Vienne.

« L’hypnose est une solution rapide et immédiate à un problème »

L’hypnose est aujourd’hui une mode à laquelle vous n’avez pas pu échapper !

Rendue célébre grâce au Québécois Messmer, la pratique existe pourtant depuis le XIX ème siècle. A Vienne, une dizaine de cabinets proposent des séances. Est-ce que la tendance se confirme aussi ici ? Nous avons posé la question à Nora Boukala, praticienne à Vienne.

Comment avez-vous découvert l’hypnose ?

« Avant d’ouvrir mon cabinet, j’étais assistante de direction dans un grand groupe. Un jour, j’ai reçu par erreur un mail qui indiquait que j’allais être licenciée. Le monde s’est effondré! J’étais sous le choc et la Programmation neuro linguistique (PNL) m’a aidée à surmonter cette épreuve. La PNL est une pratique qui modifie votre vision de voir les choses très rapidement. ça a été radical. J’ai demandé un entretien avec ma direction pour faire face au problème et je suis partie soulagée. J’ai ensuite découvert l’hypnose Erickonienne, j’ai passé les formations et ai ouvert ce cabinet à Vienne il y a deux ans.  »

Qu’est-ce que l’hypnose peut traiter ?

« Beaucoup de choses. Les addictions déjà, au tabac, à l’alcool. Nous avons de bons résultats. L’hypnose sert aussi à reprendre confiance en soi, gérer son stress, prendre la parole en public, surmonter la dépression. Nous pouvons débloquer pas mal de freins. Puis, il y a l’EMDR, une autre forme d’hypnose qui sert à révéler les plus gros traumatismes. J’ai des personnes victimes d’inceste ou de viol qui viennent me voir. Je dirais que l’hypnose est une solution rapide et immédiate à un problème, un bon complément à la thérapie classique.  »

Est-ce que vous avez profité d’un effet « Messmer »

« C’est vrai que les gens sont plus curieux depuis que la pratique s’est médiatisée. Ils viennent se renseigner, notamment pour des anesthésies sous hypnose. Après, ce n’est pas du tout la même technique. J’ai fai des ateliers au cours desquels les personnes souhaitaient se faire endormir comme à la télévision, ce n’est pas comme ça que ça marche. L’hypnose Eicksonienne est une méthode plus douce. Je n’endors pas les patients, ils faut qu’ils restent acteurs de la séance. Sur ce point là, l’hypnose « spectacle » nous dessert. »

Nora Boukala

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *