Coronavirus, Covid-19 Nouvelle civilisation forcée

Voici une réflexion sur ce que nous impose ce virus : une invitation à se recentrer sur soi, se questionner sur notre rythme, notre philosophie de vie, ce que nous donnons, transmettons et ce que nous émettons dans une société qui ne peut plus être que de consommation. Je vous accompagne en coaching pour vous connaître dans votre réalité profonde et connaître votre sens de la vie, votre structure intérieure et quelque part, la force de vos os qui va nous donner votre direction, le goût de votre âme, le sens de votre vie et également la puissance et le calme indispensable aujourd’hui.

N’hésitez pas à partager si vous pensez que cette vidéo peut aider un proche Au plaisir

Je vous accompagne en coaching, médiumnité, en cabinet et par téléphone.

Vos traumatismes : clés du sens de votre vie

Comment être moins impacté par l’environnement négatif

Lorsque naît l’envie de mourir, de se suicider

Cet article traite de l’intention qui se trame derrière l’envie de mourir et de se suicider. Cette semaine, j’ai vu chez une patiente ce sentiment de non-vie qu’elle ne s’avouait pas. Ici, l’idée est d’aller visiter et consulter cette envie afin de trouver quelle est la partie de moi qui ne souhaite pas continuer de cette façon ou qui ne peut plus continuer, par exemple quelqu’un qui vivrait dans le mensonge, le déni ou dans l’excès, l’auto-sabotage… Cette partie peut représenter 10% mais peut m’obséder et me polluer à 100% puis surtout occulter les 90% de moi qui n’ont qu’une envie, celle de célébrer la vie.

Cette partie qui veut disparaître et ce mal-être correspond souvent à des changements de conscience qui n’arrivent pas à s’opérer, comme si j’évolue encore dans mon ancien appartement inconfortable et trop étroit alors qu’une nouvelle demeure, est prête à être habitée, avec de nouvelles pensées, fonctionnements, habitudes et de nouveaux projets, avec surtout une nouvelle vie bien plus adaptée et plus fidèle à ce que je suis réellement.

Il est important d’aller visiter et exprimer cette tristesse, de faire le deuil de son ancien soi, et de l’accompagner dans cette nouvelle naissance.

S’il ne s’agit pas de changement de conscience, cette envie de mort peut correspondre à de vieilles mémoires qui ressurgissent également pour être transformées. Il arrive également que l’on attrape les pensées négatives des autres, si vous êtes une véritable éponge émotionnelle d’empathie.

Enfin, le suicide ne sert absolument à rien. Plus j’avance dans ce métier et plus je crois en la réincarnation et dans ce cadre là, la personne revient avec les mêmes bagages qui n’ont pas été traités.

Dans le livre En Quête d’Entre soi, j’ai écrit le poème « Mourir comme ils disent, je suis morte si souvent.. » et je vous souhaite de mourir de votre vivant, et de renaître en conscience à vous-même, de vivre ces passages en conscience. C’est une très belle expérience d’une très grande gratification.