Publié le

Une solution à la colère : l’effet colibri ?

Hier j’ai eu un patient qui me consulte pour ses crises d’angoisse, son mal être, ses épilepsies. Dès le départ et tout le long de la séance, ce qui transparait surtout ce sont ses colères et sa difficulté à s’adapter et à vivre le monde. Car il est très en colère, en continu et contre tout : l’injustice, la pédophilie des prêtres, la pauvreté, le manque d’éducation des enfants, l’incivilité, l’individualisme…
La colère est très saine lorsqu’elle nous permet de limiter ce qui est inacceptable pour soi, de se positionner. Il est plus sain -à mon avis- d’être en colère à notre époque plutôt que d’être indifférent !!
Bref, il était tellement en colère qu’il ne se rendait pas compte de la violence qu’il infligeait à sa santé. La colère est souvent en lien avec une montée du foie (médecine chinoise) et peut amener jusqu’à atteindre le coeur et le péricarde (infarctus !!). Nous pouvons aussi déjà donc la traiter avec un changement alimentaire pour libérer le foie et la vésicule biliaire allié à l’énergétique bien sûr !!
Ici bien que la colère cache une énorme souffrance, nous pouvons aussi décider de changer de perception et de voir le verre à moitié plein, voir que le monde change, que de plus en plus de personne cherche à s’élever, s’ouvre à la conscience, à la méditation.
Nous pouvons  nous entourer  aussi de personnes qui partagent les mêmes valeurs et oeuvrer. Hier soir, nous préparions le salon mieux-être (à La chapelle de Surieu fin mai)  entre thérapeutes qui voulaient justement sortir de l’esprit de concurrence et mercantile, de belles rencontres qui font découvrir d’autres projets et d’autres rencontres… Cette réunion était agréable car il n’y avait pas de hiérarchie, pas de pouvoir, personne qui pouvait tirer la couverture à soi non plus…
En attendant de creuser et traiter nos souffrances personnelles qui rendent cette colère si violente et si permanente, nous pouvons chacun aussi donner un exemple, aligner notre comportement sur nos pensées et changer dans notre petite sphère le monde à notre niveau.
Et c’est cette question que l’on peut se poser : comment moi je peux faire un effet colibri et je peux changer dans ma petite vie déjà puis ensuite contribuer à améliorer l’humanité ? Puis rêver si chacun changeait à son niveau, comment serait le monde ?